Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Teen Star FM

Teen Star FM

La radio qui parle aux jeunes !


Épisode 2 - Rencontre avec Serge Barba

Publié par l'Équipe sur 15 Février 2022, 18:09pm

Catégories : #Série Projet "La Retirada"

 Épisode 2 - Rencontre avec Serge Barba

Le mardi 30 novembre, les élèves de TG4 ont fait la connaissance de Serge Barba, membre de l’association pour les Fils et Filles de Républicains Espagnols et Enfants de l’Exode (FFREEE). Il intervient régulièrement auprès des jeunes publics pour témoigner de son histoire qui a été profondément marquée par la guerre civile espagnole (1936-1939), un évènement abordé depuis peu en cours d’Histoire.

Ses parents originaires de Burjassot, près de Valence, ont fui leur pays suite à la chute de Barcelone, en janvier 1939 comme plus d’un demi-million d’Espagnols réfugiés jusqu’à ce moment-là sur le territoire catalan. La Retirada, ainsi est surnommé cet exil massif des partisans de la République, constitue la dernière étape de ce conflit majeur, internationalisé dès le début par l’action militaire des trois régimes totalitaires européens (l’Allemagne nazie, l’Italie fasciste et l’URSS). Premier point de passage après la frontière franco-espagnole, le département des Pyrénées-Orientales est submergé par ces arrivées soudaines et voit vite s’ouvrir sur ses plages (Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien, Le Barcarès…), des camps d’internement où sont "accueillis" des hommes, des femmes mais aussi des enfants souvent à bas âge qui finissent par mourir sous les conditions extrêmes auxquelles ils sont confrontés.

Des volontaires de la Ayuda Suiza, plateforme de différentes ONG suisses qui portaient initialement secours aux enfants victimes de la guerre civile espagnole, traversent également la frontière pour continuer leurs actions dans les camps ; c'est dans ce contexte qu'une d'entre eux, Elisabeth Eidenbenz décide de fonder une maternité pour y accueillir des mères en phase d'accouchement et ainsi, garantir le bon développement de leur futur bébé. La Maternité suisse d'Elne est dès lors officiellement ouverte en décembre 1939 et deviendra sur ses quatre années d'existence, le lieu de naissance de plus de 600 enfants dont M. Barba, en 1941.

Ce dernier a mené une présentation passionnante et détaillée sur cette sombre histoire dans laquelle se trouvait pourtant un véritable havre de paix où se côtoyaient quotidiennement pas moins d'une centaine de personnes : des mères, leurs enfants, le personnel médical... qui prêtaient toujours attention aux autres. Des témoignages enrichissants de certains hôtes de la maternité, sont par ailleurs venus compléter la reconstitution de ce lieu unique qui a été animé par 13 nationalités au total.

Enfin, un temps d'échange entre les élèves et M. Barba a permis d'en apprendre davantage sur le devoir de mémoire que joue la préservation de la Maternité d'Elne, reconvertie en musée depuis 2011 ainsi que l'association FFREEE. Celle-ci a été créée en 1999, à Argelès-sur-Mer et rassemble aujourd'hui plus de 400 membres résidant dans toute la France et à l'étranger pour œuvrer au souvenir de la lutte portée par celles et ceux qui ont combattu, au nom de la défense des valeurs républicaines acquises récemment au sein de leur nation. Sous sa fonction de président de l'association de 2002 à 2009, M. Barba a été à l'origine des "Chemins de la Retirada" consistant à organiser des marches intergénérationnelles contre l'oubli de l'horreur et du traumatisme ressentis par les exilés espagnols, aussi bien sur les routes de l'exode que près des lieux emblématiques liés à cette période qui précède la Seconde Guerre Mondiale. 

Cette intervention s’inscrit dans le cadre du projet interdisciplinaire auquel les classes de TG4 et de THGGSP1 sont impliqués : "Les chemins de l’exil espagnol : la Retirada". Elle fait suite à une sortie pédagogique qui s'est déroulée il y a une quinzaine de jours, au Mémorial du Camp de Rivesaltes et à la Maternité suisse d'Elne, deux sites exceptionnels qui relatent chacun le périple tumultueux des réfugiés et l'engagement sincère de personnes pour leur venir en aide. Le projet a ainsi pour objectif de renforcer l'éducation à la citoyenneté des élèves, en vue de leur participation au Concours d'écriture des lycéens organisé par la Fondation Antonio Machado. Ils ont à ce jour tous écrit un texte poétique ou narratif, en français ou en espagnol qui fera peut-être partie des 10 productions sélectionnées par leur professeur afin de concourir, avec les autres établissements scolaires en lice pour l'édition 2022. Une autre sortie est d'ores et déjà programmée pour le jeudi 7 avril, afin que les élèves puissent découvrir le Musée Mémorial de l'Exil à La Jonquera (Catalogne, Espagne) suivi d'un hommage au poète Machado, dans la ville où il a succombé malgré ses efforts lors de l'exode, soit à Collioure (Pyrénées-Orientales).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents